24/6/2020

Le guide ultime pour optimiser un texte SEO

Ecrire pour le référencement naturel ne s'improvise pas. C'est aujourd'hui un réel métier, car il existe des techniques spécifiques qui vous permettent de mettre toutes les chances de votre côté pour remonter dans les résultats de recherche. 

Cet article a pour objectif de vous donner les principes fondamentaux pour rédiger un bon contenu optimisé pour le SEO. 

Qu'est-ce qu'un texte rédigé et optimisé pour le SEO ? 

Un texte SEO est un contenu qui permet aux moteurs de recherche, en particulier Google, de comprendre son sujet et l'intérêt qu'il porte aux visiteurs. L'objectif de Google est simple : trouver le contenu qui répond le mieux à la requête saisie par l'internaute. 

Pour ce faire, Google va mettre en oeuvre un algorithme d'une complexité croissante. S'agissant du contenu même d'une page, Google est aujourd'hui en capacité d'interpréter de mieux en mieux le "sens" d'un texte, sa structure, sa lisibilité, et le sujet dont il parle. Aussi, il est important de garder à l'esprit que Google ne fait plus, depuis longtemps, une simple comparaison de mots-clés entre ce que l'internaute recherche et le contenu des résultats. 

Pour preuve, il vous suffit de faire l'exercice suivant :

  • Réaliser la requête "louer une voiture"

Aucun des premiers résultats ne contient, dans le titre, la chaine de caractères "Louer une voiture", mais plutôt : "location de voiture" ou "voiture de location". 

Importance de la sémantique pour Google
Exemple de requêtes

Par conséquent, il est indispensable de prendre de la hauteur sur la requête cible, en analysant les résultats de la SERP (Search Engine Result Page) afin de comprendre le type de résultats que Google affiche pour une recherche donnée. 

Les 8 points à retenir pour optimiser son texte SEO

1. Identifier l'objectif du contenu

Afin de se lancer dans la rédaction de votre article, il convient donc de définir à quelle requête cet article doit-il répondre, et de consulter les pages qui remontent sur cette requête. Cette analyse vous permet :

  • De comprendre la nature des résultats que Google propose pour cette requête : quelle est l'intention de l'internaute lorsqu'il effectue cette recherche ?
  • Les contenus déjà existants, afin d'apporter toujours plus de valeur ajoutée par rapport à ces derniers : quel contenu plus intéressant ou plus complet puis-je apporter en réponse à l'intention de l'internaute ?

Google apprécie particulièrement l'approche exhaustive d'un contenu :

  • Celui-ci répond-il complètement au sujet ?
  • Est-ce que tous les points sont traités ?
  • Quelles ressources fiables apporte-t-il à l'internaute pour l'éclairer ?

Toutes ces questions vous permettent d'aiguiser votre approche et déterminer un plan clair et complet à votre texte.

2. Choisir la bonne structure du texte

Ce qu'il faut faire

La structuration du texte est un élément important dans votre rédaction, et il convient de respecter certaines normes. En particulier, Google est sensible aux titres et sous-titres que vous allez employer. 

Ainsi, vous devez absolument utiliser les balises <H> (Heading) dans votre texte, pour indiquer à Google la structure complète de vos propos. L'utilisation des balises Hn s'applique comme suit :

  • H1 est le titre principal de votre texte. Il ne doit y avoir qu'un seul H1 dans votre page. Il est recommandé d'intégrer votre mot-clé cible dans ce titre.
  • Ensuite, les balises H2. Il s'agit des premiers sous-paragraphes. 
  • Sous chaque H2, il faut utiliser des balises H3.
  • Et ainsi de suite pour H4, H5, H6 ...
  • Il est recommandé d'avoir une balise <title> un peu différente de votre balise <h1>

Ce qu'il faut éviter

Quelques contraintes à garder à l'esprit pour obtenir une structure parfaite :

  • Hormis pour H1, éviter d'utiliser une balise d'un certain niveau de manière unique. Par exemple :

Ce qu'il ne faut pas faire :

- H1

-- H2

--- H3

-- H2

Une bonne structure serait plutôt :

- H1

-- H2

-- H2

Ou bien :

- H1

-- H2

--- H3

--- H3

-- H2

Il faut donc utiliser les balises de niveau inférieur 0 ou 2 fois. La seule exception est donc le H1. 

  • Un titre ne doit pas dépasser 70 à 80 caractères
  • Il faut éviter à tout prix les sauts de niveau (passage de H2 à H4 directement par exemple).
  • Il faut éviter des titres qui se répètent dans une même page.
  • Il faut éviter des balises H1 identiques sur des pages différentes.

3. Rédiger le bon nombre de mots dans son texte

Cette question est un grand classique ! Combien de mots dois-je écrire dans mon article ? 300, 600, 900, 1000, 2000, 3000 mots ? Naturellement, cela dépend de votre sujet et de la concurrence. Quelques études réalisées sur plusieurs dizaines de milliers de résultats font le constat suivant :

nombre de mots pour optimiser un article SEO
Etude du site backlinto.com

Il semble exister une corrélation entre la position sur Google et le nombre moyen de mots. Ici, selon ce graphe, il faudrait être au dessus de 1 900 mots pour arriver dans le top 5. Cependant, attention ! Corrélation n'est pas synonyme de causalité, et vous devez vous assurer que :

  • le contenu que vous publiez est de qualité. J'apprécie l'adage "Quality, not quantity".
  • le contenu adresse de manière exhaustive la requête de l'internaute, et répond donc à son intention.

4. Améliorer la lisibilité du texte

La lisibilité est un critère aujourd'hui certainement au moins important que la pertinence du contenu. Il est d'autant plus important qu'elle peut être notée grâce à des algorithmes !

Il existe différents tests tels que :

  • Le test de lisibilité Flesch
  • Le test de niveau de qualité de Flesch-Kincaid
  • Ou encore l'indice Gunning-Fog, qui établit le niveau scolaire requis pour appréhender un contenu donné. 

Ces différents tests permettent de donner une dimension mathématique à la question de la qualité d'un test. Ils ne déterminent pasle fonds, mais plutôt la forme et le style d'écriture sur des bases statistiques.

Vous pouvez aisément tester la lisibilité de votre texte à l'aide d'outils gratuits en ligne tels que :

5. Ajouter la balise Alt sur les images

Si vous décidez d'agrémenter votre texte d'images, vous devez vous assurer que chacune d'entre elles dispose de l'attribut ALT dans la balise <img>. Exemple : <img src="url de mon image" alt="contenu de l'attribut alt" />

Cette balise, très ancienne, est utilisée historiquement pour garantir l'accessibilité de votre contenu, et permet d'afficher un résumé de l'image si celle-ci ne pouvait pas être se charger. 

Désormais, elle est utilisée par les moteurs de recherche pour en comprendre le contenu. Elle est donc très utile pour :

  • se positionner sur Google Images
  • enrichir la sémantique de votre contenu. C'est en effet un endroit idéal pour glisser des synonymes ou des termes proches de votre requête cible. 

6. Rédiger correctement la balise Title

La balise <title> est l'une des balises les plus importantes de votre page. Elle est invisible pour vos visiteurs (hormis dans l'intitulé de l'onglet de votre navigateur), en revanche, elle est utilisée par Google dans les résultats de recherche. 

Sa taille idéale varie entre 50 et 60 caractères. Il faut y prêter une grande attention car :

  • les mots-clés dans cette balise sont fortement pondérés dans les résultats de recherche
  • un titre "accrocheur" va améliorer le CTR (Click Through Rate) des internautes sur votre site. Autrement dit, le ratio entre le nombre d'individus qui voient le résultat de recherche, et le nombre de clics sur le résultat. Le CTR, ou taux de clic, est calculable grâce à la Google Search Console.

Votre mot-clé cible, ou une déclinaison très proche, doit se trouver dans cette balise. Il est également très important d'éviter les doublons parmi les balises <title> sur l'ensemble des pages de votre site.

7. Optimiser la balise Meta Description

Beaucoup d'encres a coulé sur le sujet de la méta description. En effet, il est bon de rappeler que Google a annoncé en septembre 2009 ne prend plus en compte les balises meta "Keywords" et "Description". En conséquence, le contenu de la base meta description ne vous aidera pas à gagner des places dans les résultats de recherche de manière directe.

Cependant, la balise méta description reste utilisée par Google pour afficher un aperçu du site dans la page de résultat de recherche. Son contenu est donc particulièrement important car il peut favoriser votre taux de clic (CTR). 

En effet, une description bien écrite pourra davantage donner envie aux internautes de cliquer sur votre site. C'est par la suite, en fonction du comportement de navigation des internautes sur votre page (taux de rebond, temps passé sur le site), que votre site pourrait remonter dans les résultats. 

Afin de garantir un affichage optimal, on recommande :

  • Une méta description entre 50 et 160 caractères,
  • Un copywriting attractif qui donne envie de cliquer : pas de bourrage de mots !
  • D'éviter les doublons,
  • De ne pas mettre de guillemets,
  • D'intégrer une fois votre mot-clé cible

Remarque : Google se laisse le droit d'afficher la description de son choix dans les résultats de recherche. Par conséquent, il est possible qu'il affiche un extraitre de votre page, et non votre meta description, en fonction de la recherche de l'internaute.

8. Utiliser bons outils pour améliorer son contenu

Rédiger un contenu optimisé pour le SEO est donc en soit un vrai métier. Cela prend du temps, et malheureusement, cela ne peut pas s'improviser. Personne ne connaît exactement l'algorithme utilisé par Google pour noter la qualité d'un site. Néanmoins, il existe désormais plusieurs outils qui peuvent vous aider dans la rédaction de votre contenu. 

Le plugin Yoast SEO

Un must que tout détenteur d'un Wordpress doit connaître. Yoast SEO est aujourd'hui la référence lorsqu'il s'agit de proposer une aide gratuite à la rédaction et l'optimisation d'un contenu. Grâce à un système de points vert, orange ou rouge, vous pouvez voir en un clin d'oeil ce qui va et ce qui doit être amélioré sur votre site. 

Yoast analyse à la fois la structure du contenu, la densité du mot-clé mais aussi la lisibilité. C'est donc un outil particlièrement simple et diablement efficace pour améliorer rapidement la qualité de son texte.

Apercu de Yoast SEO

Yoast dispose également d'une galaxie d'autres plugins qui viennent enrichir ses fonctionnalités pour des cas d'usage plus précis : référencement local, youtube, actualités... Cela en fait un éditeur de choix !

Sa plus grande force est également son plus grand défaut. L'approche par point de couleur peut avoir tendance à simplifier grandement les subtilités d'un texte bien rédigé. L'analyse de la densité du mot-clé ou son positionnement peut être sujet à critique, ce qui en fait un outil peu utilisé par les consultants en SEO. Il est donc particulièrement utile pour démarrer son référencement naturel, mais il est important de garder un certain recul et ne pas systématiquement vouloir être "vert partout". 

SemRUSH Writing Assistant

SemRush, célèbre outil de benchmarking SEO, propose son propre assistant d'écriture. Outre les fonctionnalités classiques de Yoast, l'assistant SemRush vous aide à vérifier si votre contenu est sémantiquement "exhaustif" par rapport aux concurrents. 

Disposant d'un plugin Wordpress, vous pouvez donc directement depuis votre espace administration voir en temps réel la qualité de votre contenu au regard de leur système. C'est un outil puissant, mais qui a son prix !

Il faut compter près de 240$ / mois pour débloquer cette option et optimiser jusqu'à 100 contenus par mois.

Semrush Writing Assistant pour améliorer le SEO
Exemple d'analyse issue du plugin SEMRUSH Writing Assistant

SEMJI

Semji est une plateforme made in France qui vient depuis 2019 concurrencer les acteurs de l'optimisation sémantique. Fondée sur la même logique de comparaison que SemRush, Semji propose un éditeur de texte avec un système de scoring. Adaptée aux structures qui travaillent en équipe, ils ont également intégré un retroplanning de publication et des systèmes de validation. 

L'autre point appréciable de l'outil : il permet de suivre précisément l'impact de l'amélioration du contenu en termes de trafic organique. C'est particulièrement appréciable pour prendre conscience des résultats qu'apportent l'amélioration du contenu SEO.

Il s'agit d'un produit plus haut de gamme, puisque son prix démarre à 590€ H.T / mois pour 300 optimisations.

Aller plus loin

Passez votre SEO au niveau supérieur !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 2 astuces SEO exclusives chaque semaine. Uniquement pour celles et ceux qui veulent faire décoller leur référencement !
Garanti sans spam!